Jardins Karesansui dans un temple Zen

 

Jardins Tsukyiama dans un temple

 

Le Jardin Chaniwa ou le jardin pour le thé

Jardins japonais: le Karesansui

 


Jardin du temple Zen, Ryogen-in

La photo ci-dessus est prise depuis le jardin du temple Ryogen-in qui est de la catégorie des jardins de 'sable et de pierres' traditionnel, appelé Karesansui (jardin sec) ou encore Zen-niwa. C'est la forme la plus abstraite des jardins japonaiset se on les trouve typiquement dans les monastères Zen. Dans ces temples Zen, les jardins sont de structure dépouillée - le sable (ou gravier) ratissé représente l'océan et les pierres (ou rochers) représentent des dieux,dles montagnes ou des animaux.

Ryogen-in, un temple du complexe boudhiste Daitoku-ji, fut construit en 1502. Il possède cinq jardins adjacents à la résidence de l'Abbé, le plus remarquable étant le Ryogintei, une rectangle de mousse et de rochers visible depuis la véranda de la résidence de l'Abbé. Le groupe de rochers placés au centre du jardin est supposé représenter le mont Horai, le lieu mythique des Taoists immortels.

C'est un jardin sec (Karesansui) plein de symboles où les moines passent de nombreuses heures en méditation à la recherche de l'illumination divine en fixant les rochers et le sable.

Royan-ji, un chef-d'oeuvre.

Le jardin de pierres du temple Ryoan-ji situé au nord-ouest de Kyoto est considéré comme le meilleur exemple de Karesansui, car il ne possède aucune plante, aucun étang ni aucun arbre. Il est situé dans la partie sud de la résidence de l'hojoet est entouré d'un muret.

Japanses Garden 3
Schéma du jardin Ryoan-ji garden de la résidence de l'hojo.

Ryoan-ji est reconnu comme un des chef-d'oeuvre des jardins japonais, mais ces créateurs sont inconnus. Probablement il fut conçu par quelques kawaramono ( payasagistes professionnels) qui ont travaillé en collaboration avec des moines Zen. Sur une des quinze pierres constituant le jardin, sont gravées deux signatures de kawaramonos.

Ryoan-ji Karesansui garden
Vue du jardin karesansui Ryoan-ji depuis la residence de l'hojo .


Le temple de Ryoan-ji (Dragon paisible) , fut construit en 1450, puis détruit pendant la guerre civile de l' Oninr, mais il fut reconstruit par Hosokawa Masamoto en 1488, et le jardin fut probablement conçu alors. Depuis cette époque, il n'a été que légèrement modifié.

De nombreuses explications ont tentées par des spécialistes pour justifier l'arrangement des quinze pierres de ce jardin sec, mais aucune n'est vérifiée. Sachant que les moines Zen ont été associé à sa création, on peut simplement conclure que le résultat du positionnement des éléments est d'une grande esthétique et constitue un paysage qui favorise la méditation Zen.

< Precédent ...............En savoir plus sur les jardins japonais...............Suivant >

En savoir plus sur l'Asie avec 'Asia Welcome'

qui vous apporte un avant-goût de l'Asie. Cliquer sur un sujet ci-dessous, pour découvrir ou mieux comprendre les gens et les cultures d'Asie.

En savoir plus...